Il y avait de l’émotion, de la fierté mais aussi beaucoup de solennité, le vendredi 10 juin 2016, pour la cérémonie de remise des palmes académiques. Le temps passant, cette prestigieuse distinction continue d’impressionner, décernée à ceux qui brillent dans la “défense et l’illustration de la langue française”. Dans l’hémicycle du Conseil Départemental, 8 élèves du collège de l’Étang étaient honorés de recevoir leurs prix, des mains de la présidente de l’Association des membres de l’ordre des palmes académiques (Amopa), Christiane André. À la fin de la cérémonie, Le grand prix spécial du conseil général a été décerné à une de nos élèves : Zoé DUPRAT (303).

Pour cette occasion nos élèves ont créé des poèmes pour célébrer leur île:

La Réunion
Née d’un songe divin et d’une explosion volcanique
Mon île sauvage, tu provoquas d’innombrables ravages,
Tu connus une ère bien tragique,
Avec ces négriers accostant tes rivages,
Mais avec le temps et les dieux très cléments
Tu reçus le bourgeon du paradis, belle fleur plantée dans l’océan
Les richesses de ton présent ont modifié le passé d’antan
Tu as voulu que les peuples s’assemblent, se mélangent , se confondent , se rassemblent
Et avec le temps et les dieux si cléments,
Tu as réuni toutes les religions qui s’acceptent et se respectent sans aucune complication
Et avec le temps et les dieux si cléments,
Tu as embelli ce métissage avec d’extraordinaires paysages, des cirques, des pitons, des cascades et des montagnes
Et dans ta langue remplie de jolis mots doux :
Mi di aou: La Réunion, mi aime aou !
Clain Angèle, 301

Promenade
Ce matin en allant me promener,
Je vis dans le ciel un beau paille en queue
Il était d’un blanc lumineux et était heureux
Comme lui, que je me suis mis à voler
Je volais vers les montagnes, les pitons, les cascades et les bassins
Je rencontrai un tui-tui , un papangue qui suivaient le même chemin
Une lueur rouge m’attira vers le volcan
Les laves étaient effrayantes et si brûlantes que je m’enfuis vers Salazie
Je vis un marchand avec son panier sur la tête
Il vendait des mangues, des ananas, des letchis et des longanis
Le soleil couleur safran derrière la mer allait se coucher
Sous les filaos, des cafrines dansaient au son des kayanm
Ce maloya qui résonnait et c’est alors que je sentis vibrer mon cœur
Dans l’air, une odeur de massalé avec feuilles calou pilé .
Est-ce le son des roulèrs, est-ce l’odeur du café grillé ?
En tout cas, je ne pouvais plus résister.
Je décidais de me poser pour venir vous raconter
À vous tous ici, rassemblés,
À quel point je suis fier d’être Réunionnais.
Nabil Makda, 602

PRIX MAUPASSANT DE LA JEUNE NOUVELLE , COLLÈGES 4e/3e:
Classes de 3e
1er PRIX: CLAIN Angèle
2e PRIX: HERBE Laurine
3e PRIX: SINAMA-POUJOLL Dharani

PRIX D’EXPRESSION ÉCRITE ÉCRITE, COLLÈGES
classes de 6e
1er PRIX: MAKDA Nabil
2e PRIX: BIDEL Arnaud
3e PRIX : DUBOIS Juliette
Classes de 3e
1er PRIX: DUPRAT Zoé

Les œuvres des élèves :
1er Prix Nouvelle 3e
1er prix rédaction 3e
2e prix nouvelle 3e
3 premiers prix rédaction 6e et autres rédactions
3e Prix Concours nouvelle 3e
4e prix Concours nouvelle 3e
4e Prix Concours nouvelle 3e
4e Prix Concours rédaction
4e prix nouvelle 3e
4e prix Rédaction 3e
Rédaction Laurine 301
Rédaction Ling Li 303